Publications récentes
Restez en contact
Instagram

Une rue pour homme bien (Hommage à Pierre Bergé)


Une rue près du jardin Majorelle porte désormais le nom d’Yves Saint-Laurent. La ville ocre a exprimé ainsi son attachement et sa gratitude à un immense créateur qui l’avait choisie comme on choisit une amante. Il y a vécu, s’en est nourri, y a aimé et, en tirant sa révérence, y a éparpillé ses cendres. Mais les étoiles ont besoin d’ombre pour briller. Pierre Berger qui vient de nous quitter était cette ombre-là. Discrète. Effacée. Humble. Efficace. Terriblement efficace.

Je l’ai connu grâce au tournage d’une émission sur Arte. J’avais alors conduit l’équipe au jardin Majorelle pour leur montrer d’où venait ce bleu unique qu’on retrouve dans les peintures des artistes de la ville. Pierre était là, en bon gardien du temple. Il nous a fait visité le musée berbère et sa superbe collection de bijoux anciens. Puis nous avions flâné à travers les allées ombragées, constellées de plantes curieuses aux parfums subtils et variés. Il nous a expliqué qu’Yves et lui-même avaient sauvé ce jardin des griffes d’un ministre qui devait en faire un complexe immobilier. Ils l’ont sauvé et ouvert au public. C’est aujourd’hui le lieu le plus visité du pays.

Et comme bien d’autres, on se tournait souvent vers cet homme quand il s’agissait de soutien pour des opérations humanitaires. En montant « Syriart », une importante exposition à l’institut du monde arabe, au profit des enfants syriens en détresse, nous l’avions bien entendu sollicité. Pierre nous a été d’un grand secours en finançant, sans ciller, l’intégralité du projet. Il nous a ouvert sa maison de vente aux enchères à Paris et son carnet d’adresse. Les enfants syriens qui ont désormais une école au Sud Liban lui sont, comme nous tous, éternellement reconnaissants.

Que de figures emblématiques avions-nous perdues ces derniers temps ! Juan Goytisolo s’en allé lui aussi. Nous lui ferons un hommage à Jemaa el Fna le 29 septembre. Ce serait justice de baptiser à son nom une rue donnant sur la grand’place devenue, grâce à lui, patrimoine immatériel de l’humanité. Pierre Bergé, qui a élevé haut l’étendard de notre jolie ville, en mérite une tout autant.

Tribune de Marrakech 0ct. 2017

#PierreBergé #Article #LaTribunedeMarrakech #YvesSaintLaurent #JardinMajorelle #juanGoytisolo #Marrakech

Publications similaires